Accumulateur hydraulique

Accumulateurs Hydrauliqueaccumulateur hydraulique

L’accumulateur chargé par gaz est le type le plus couramment utilisé dans la mise en œuvre des systèmes hydrauliques sur l’équipement mobile. Il existe deux types d’accumulateurs chargés à gaz indiqués sur la dernière figure, le type à membrane ou vessie (illustré à gauche), et le type à piston (illustré à droite). Les deux types séparent le gaz de l’huile pour maintenir le contenu du gaz. Le joint de l’accumulateur à piston ou le matériau souple de l’accumulateur à membrane sépare l’huile et le gaz.

Lorsque la pression de l’huile est supérieure à celle du gaz, le volume du gaz deviendra plus petit, laissant entrer plus d’huile dans l’accumulateur.

Le volume du gaz va continuer à diminuer jusqu’à ce que le gaz devienne assez comprimé afin d’avoir un équilibre entre la pression du gaz et la pression de l’huile.

Lorsque la pression du gaz est supérieure à celle de l’huile, le volume du gaz augmentera tout en poussant l’huile hors de l’accumulateur vers le circuit hydraulique, jusqu’à ce que les pressions du gaz et d’huile soient à nouveau égales.

L’accumulateur chargé par gaz est le type le plus couramment utilisé dans la mise en œuvre des systèmes hydrauliques sur l’équipement mobile. Il existe deux types d’accumulateurs chargés à gaz indiqués sur la dernière figure, le type à membrane ou vessie (illustré à gauche), et le type à piston (illustré à droite).

Les deux types séparent le gaz de l’huile pour maintenir le contenu du gaz. Le joint de l’accumulateur à piston ou le matériau souple de l’accumulateur à membrane sépare l’huile et le gaz.

Lorsque la pression de l’huile est supérieure à celle du gaz, le volume du gaz deviendra plus petit, laissant entrer plus d’huile dans l’accumulateur.

Le volume du gaz va continuer à diminuer jusqu’à ce que le gaz devienne assez comprimé afin d’avoir un équilibre entre la pression du gaz et la pression de l’huile.

Lorsque la pression du gaz est supérieure à celle de l’huile, le volume du gaz augmentera tout en poussant l’huile hors de l’accumulateur vers le circuit hydraulique, jusqu’à ce que les pressions du gaz et d’huile soient à nouveau égales.

 

Utilisations des accumulateurs hydraulique :

fonctionnement accumulateur hydraulique

La capacité combinée de stocker à la fois la pression et un volume d’huile permet de nombreuses utilisations des accumulateurs dans les systèmes hydrauliques. Certaines de ces utilisations sont:

  1. Permet l’utilisation de petites pompes – Le stockage d’un volume d’huile sous pression fournit l’huile de réalimentation (de secours) pour la direction ou pour le système de pilotage lorsque la demande dépasse le débit de la pompe.
  2. Procure une direction et un freinage de secours – le volume d’huile sous pression peut fournir assez d’alimentation aux circuits de direction et/ou de freinage pour commander la machine, pendant une courte période, en cas de panne de la pompe ou du moteur.
  3. Maintient une pression constante – L’expansion et la capacité de contraction du gaz pour changer de volume avec des changements minimes de pression sont utilisées dans les circuits de pilotage pour garder les commandes régulières même avec des variations dans l’alimentation en huile du système
  4. Absorbe les charges de choc – les accumulateurs sont utilisés sur l’équipement mobile pour améliorer la capacité sur la route. Ceci est accompli en absorbant la ruée d’huile vers le système sur un terrain accidenté, ce qui créerait des pics de pression et le rebond (tangage) de la machine. Les exemples de cette utilisation sont dans les systèmes de suspension d’attelage et les systèmes anti tangage des chargeuses sur pneu.

 

Défaillances des accumulateurs hydraulique :

probleme accumulateur hydraulique

La plupart des défaillances des accumulateurs seraient provoqués par un de ce qui suit :

  1. Une installation inexacte : mauvaise taille ou mauvaise conception d’accumulateur utilisé.
  2. Surcharge ou sous charge : le gaz pré-chargé doit être au moins à 20% ou plus de la pression maximum de fonctionnement du système d’hydraulique.
  3. Défaillance du joint de piston – Trop lisse ou trop rugueuse une finition sur la paroi du cylindre de l’accumulateur provoquera une défaillance prématurée du joint de piston. La contamination peut également causer des défaillances du joint de piston en se collant sur celui-ci (gommage) et en marquant (laisser des traces sur) les parois du cylindre de l’accumulateur.
  4. Défaillance du clapet d’alimentation – le gaz s’échappera dans l’atmosphère permettant le remplissage de l’accumulateur à 100% de sa capacité par l’huile.
  5. Fissuration du matériau/fatigue – la température au-dessous de la vessie (membrane) ou du joint inférieure à la limite de la conception, normalement de -20° F à -40°F causera la fragilité et la fissuration de la membrane (vessie) ou du joint. Le gaz pré chargé au-dessous de 20% de la pression maximum de fonctionnement du système causera la fatigue par fléchissement excessif de la membrane (vessie).

Pour plus d’information sur l’hydraulique: Hydraulique simple

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *